Les marchés bougent, mais sur quelles bases

Publié le

Bonjour chers clients,

Nous attirions hier votre attention sur l’incertitude et l’instabilité des marchés qui réagissent trop vivement à toutes les nouvelles – bonnes ou mauvaises. Nous avons ce matin une belle illustration de ce dont nous parlions hier avec une hausse des places boursières basée en bonne partie sur le simple espoir que des mesures annoncées par le président Trump puissent aider à corriger les pertes récentes. Le géant européen allemand envisagerait également certaines mesures spéciales.

Or, personne encore n’a partagé les détails d’un éventuel plan de sauvetage de l’économie, sinon le président Trump qui a déclaré à la grande surprise de ses propres conseillers qu’il le mettrait en place en 24 heures. Mais c’est The Donald, on finit par s’habituer… Quand il parle de possibles réductions aux taxes sur la masse salariale, il oublie (ou il ignore) que de telles mesures doivent d’abord passer par le Congrès et que 24 heures sont bien peu pour s’entendre compte tenu du climat politique actuel à Washington. Il pourrait cependant annoncer par décret des mesures de soutien aux travailleurs journaliers qui perdront des revenus horaires à cause de la crise. Mais ici encore, rien de précis, que des allusions à des aides gouvernementales et un espoir qui fait bouger les marchés.

Combien de temps tiendra cet espoir et quelle sera la prochaine nouvelle qui fera bouger exagérément à la hausse ou à la baisse les principales classes d’actifs? Chose certaine, nous continuons à penser qu’un peu de patience et d’observation des marchés est la meilleure chose à faire avant de prendre une décision d’ajustement de portefeuille. Et en toutes circonstances, il ne faut pas craindre de passer outre une petite partie d’un possible regain quand on a su éviter une grosse partie d’une débandade, ce qui est le cas des clients CEOS.

Comme pour illustrer encore mieux les réactions irréfléchies des marchés, les hausses observées à la suite des déclarations de Donald Trump ont été rapidement réduites à la baisse quand les investisseurs trop pressés ont compris que ses 24 heures ne tenaient pas vraiment la route. Et même si les principaux indicateurs devaient terminer la séance d’aujourd’hui à la hausse, ce ne serait pas un signal que les choses sont réglées et que la volatilité exceptionnelle des derniers jours est chose du passé, loin de là.

Bien observer, analyser et réfléchir avant de tirer la gâchette demeure une bonne idée selon nous. On augmentera ainsi les chances d’un bullseye plutôt que d’une balle perdue!

D’ici là, bonne journée du Budget du Québec!

Votre équipe