Survol économique des semaines du 16 au 27 novembre

Publié le

Survol économique

AU CANADA

• La ministre fédérale des Finances a annoncé que le gouvernement canadien fera une mise à jour économique ce lundi 30 novembre, probablement accompagnée de nouvelles mesures pour combattre la pandémie. Vous pourrez d’ailleurs nous entendre à ce sujet à l’émission RDI Zone Économie à 18h00 avec Gérald Fillion.
• L’agence de notation Moody’s a confirmé la cote de crédit maximale du Canada (Aaa selon son échelle), s’appuyant sur une bonne capacité de résister aux chocs économiques et sur des taux d’intérêt historiquement bas qui permettent de financer les mesures pandémiques exceptionnelles. Standard and Poor’s attribue aussi au Canada sa cote maximale (AAA) alors que Fitch lui accorde sa deuxième meilleure note, soit AA+.
• Bien que l’économie canadienne souffre moins des fermetures d’entreprises qu’au pire de la pandémie, elle aurait perdu des emplois pour un huitième mois consécutif selon la firme de services de paie ADP.
• Les ventes au détail ont affiché une progression pour un cinquième mois consécutif en septembre au Canada. Cette tendance sera mise à dure épreuve ces prochaines semaines avec les confinements sectoriels imposés par la résurgence de la COVID-19.
• L’indice TSX a progressé et se situe maintenant en territoire positif par rapport au 1er janvier pour la première fois depuis le début de la pandémie.
• L’indice Québec 120 connait quant à lui une année potable malgré tout avec un rendement de plus de 5% depuis le début de l’année.
• Malgré des résultats très positifs annoncés la semaine dernière, la société Couche-Tard n’a pas vu son titre en profiter outre mesure. Il est possible que les incertitudes reliées à la demande pour l’essence et le tabac ralentissent les ardeurs des investisseurs.
• La Québécoise Guru a toutefois connu un mois de novembre spectaculaire. Entrée en bourse dans les 5$, la société a vu le prix de son action presque tripler en s’approchant des 15$ à la fermeture de vendredi.
• Les obligations canadiennes voient leur avance sur les actions s’amenuiser avec la remontée du TSX mais conservent néanmoins un avantage sur celui-ci de plus de 6% depuis le début de l’année.

AUX ÉTATS-UNIS

• Plusieurs sociétés pharmaceutiques (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) sont en lice pour un vaccin efficace à plus de 90% selon certaines étapes, et qui serait disponible prochainement. Il semble y avoir enfin un semblant de lumière au bout du tunnel sanitaire qui a gardé les marchés dans l’incertitude en 2020.
• Les titres dont la pandémie avait été le fer de lance (comme l’entreprise Zoom) ont conséquemment fléchi devant l’espoir qu’un vaccin prochain puisse ramener une certaine normale.
• Après la semaine de recul se terminant le 20 novembre, les places boursières américaines sont revenues de l’arrière durant la semaine se terminant le 27 novembre. Elles affichent maintenant toutes des performances positives comparativement au 1er janvier.
• Le Dow Jones a franchi la barre des 30,000 points pour la première fois, ce qui en soi est insignifiant, mais l’événement a tout de même fait grand bruit dans les médias en mal de nouvelles positives (une lettre financière CEOS suivra sous peu à cet effet).
• Certains sous-secteurs, comme celui de l’énergie, souffrent toutefois d’un retard persistant par rapport à leur niveau d’avant la pandémie (voir la section sur les rendements ci-dessous).
• Les humeurs ont beaucoup varié entre les espoirs de vaccins et les craintes de confinements à venir devant la montée impressionnante du nombre de cas de COVID-19 aux États-Unis, pays le plus touché par la pandémie. Les personnes infectées y ont dépassé les 13 millions et le nombre de nouveaux cas en une journée a dépassé les 200,000.
• Les effets de la pandémie sont visibles sur le marché du crédit malgré le soutien substantiel des autorités monétaires et fiscales. Une analyse de Bloomberg démontre que 527 entreprises parmi les 3000 plus grandes peuvent être qualifiées de «zombies», signifiant que leurs revenus d’opérations ne couvrent même pas les intérêts sur leurs dettes. Ces compagnies ont une dette combinée de près de 1360 milliards USD (i.e. plus de 1700 milliards CAD soit 1,7 million de millions).
• General Motors a rapidement retiré les oppositions formelles aux normes environnementales californiennes qu’elle affichait durant la présidence Trump, prévoyant un changement de cap certain sous une administration Biden. Comme quoi les lobbys sont forts mais les élus ont encore le dernier mot quand la volonté politique est solide.
• Le marché du travail demeure fragile alors que les besoins d’assurance chômage ont surpris à la hausse avec presque 800,000 nouvelles demandes de prestations. Plus de 20 millions d’Américains sont toujours bénéficiaires de prestations de chômage. Le risque pour l’économie américaine est que des programmes d’aide cesseront sous peu (point suivant) et le prochain programme de soutien n’arrivera vraisemblablement pas avant l’assermentation de la présidence Biden au début 2021.
• Le secrétaire du Trésor de l’administration sortante, Steven Mnuchin, a annoncé que des programmes de prêts prendront fin en décembre malgré les avertissements répétés de la Réserve Fédérale à l’effet que la reprise en serait menacée. Les fidèles de The Donald ne rendront pas la vie facile à leurs successeurs (et, hélas, à des millions de leurs compatriotes américains, ce faisant).
• L’entreprise Tesla fera finalement son entrée au S&P500 le 21 décembre prochain après avoir rencontré certains critères de rentabilité, ce qui a fait bondir son titre. Sa capitalisation boursière, devant celle de Walmart, a dépassé les 500 milliards USD. Ainsi, elle vaut maintenant plus que 5 fois GM et Ford combinées, même si elle ne produit qu’une infime fraction des voitures mises en marché par ses deux rivales.

À L’INTERNATIONAL

• Un accord de libre-échange historique a été conclu entre une quinzaine de pays de la région de l’Asie-Pacifique, incluant la Chine, le Japon et l’Australie. Cet accord couvrira 30% de l’économie mondiale.
• L’Allemagne semble se redresser vers une reprise avec un rebond de plus de 8% de son économie au troisième trimestre de 2020 par rapport au deuxième trimestre, qui avait été durement frappé par la pandémie avec un recul de près de 10%. Le pays demeure encore bien en-deçà de son niveau économique d’avant la pandémie.
• Globalement, les cas identifiés de COVID-19 atteignent près de 63 millions et le nombre de décès atteindra ces prochains jours 1,5 million.

Aperçu des marchés et des performances depuis le début de l’année
(En devises locales et à la fin des deux semaines du lundi 16 au vendredi 27 novembre)

CANADA

Obligations canadiennes
• Marché monétaire T-Bill : +1,32%
• Univers obligataire : +8,17%
• Sous-secteur gouvernemental (fédéral et provinces) : +8,32%
• Sous-secteur gouvernemental de long terme (fédéral et provinces): +11,62%
• Sous-secteur corporatif Investment Grade : +7,84%
• Sous-secteur corporatif High-Yield (spéculatif) : +5,18%
Actions canadiennes
• Indice IQ 120 (Québec) : +5,41%
• Indice TSX : +1,95%
• Indice TSX Equal Weight : +7,64%
• Sous-secteur TSX Énergie : -37,42%
• Sous-secteur TSX Financières : -2,59%
• Sous-secteur TSX Technologies : +49,22%

ÉTATS-UNIS

Obligations américaines
• Marché monétaire T-Bill : +0,94%
• Univers obligataire : +7,28%
• Sous-secteur gouvernemental : +8,21%
• Sous-secteur gouvernemental de long terme : +19,06%
• Sous-secteur corporatif Investment Grade : +9,18%
• Sous-secteur corporatif High-Yield (spéculatif) : +5,06%
Actions américaines
• Indice S&P 500 : +12,62%
• Indice S&P 500 Equal Weight : +7,37%
• Sous-secteur S&P 500 Énergie : -36,47%
• Sous-secteur S&P 500 Financières : -7,80%
• Sous-secteur S&P 500 Technologies : +33,69%
• Indice Dow Jones : +4,81%
• Indice NYSE : +2,05%
• Indice Russell 3000 : +14,50%
• Indice Russell 2000 : +11,20%
• Indice Russell 1000 : +14,74%
• Indice Nasdaq : +36,03%

MONDIAL

Obligations mondiales
• Univers obligataire : +7,74%
• Sous-secteur gouvernemental : +7,99%
• Sous-secteur corporatif Investment Grade : +8,86%
• Sous-secteur corporatif High-Yield (spéculatif) : +4,39%
Actions mondiales
• Indice MSCI World (pays avancés) : +10,30%
• Indice MSCI World ESG (pays avancés, avec critères ESG) : +10,08%
• Indice MSCI ACWI (tous pays) : +10,35%
• Indice MSCI ACWI ex-USA (tous pays, excluant les États-Unis) : +4,36%
• Indice MSCI Marchés émergents : +10,41%
• Indice CSI 300 (Chine) : +21,58%
• Indice Nikkei 225 (Japon) : +12,63%
• Indice Stoxx 50 (Europe) : -5,80%
• Indice DAX 30 (Allemagne) : +0,65%
• Indice FTSE 100 (UK) : -15,58%
• Indice CAC 40 (France) : -6,35%
• Indice IBEX 35 (Espagne) : -14,23%

AUTRES INDICATEURS

• Dollar US @ 1,299 CAD (Dollar CAD @ 0,770 USD) : +0,03%
• Euro @ 1,553 CAD (Dollar CAD @ 0,643 EUR) : +6,64%
• Yuan @ 0,197 CAD (Dollar CAD @ 5,068 CNY) : +5,85%
• Bloomberg des matières premières mondiales : -7,15%
• Once d’or @ 1788 USD : +17,83%
• Indice de volatilité VIX : 20,84 (niveau pré-pandémie entre 12 et 15)

Pour toute question ou commentaire, n’hésitez pas à nous contacter.

Bonne semaine!

Votre équipe