Survol économique des semaines du 4 au 15 janvier

Publié le

Survol économique

AU CANADA

• Les premières nouvelles économiques de l’année concernant l’activité industrielle ont été positives. Les données indiquaient un sixième mois de suite de reprise pour la production des usines au pays, avec une bonne progression en décembre.
• L’indice PMI des achats des entreprises a toutefois basculé en zone de contraction avec la force de la deuxième vague de coronavirus et des nouvelles mesures.
• Il en va de même pour le secteur de l’emploi qui a reculé en décembre pour la première fois depuis avril. Plus d’un demi-million d’emplois (630000) manquent toujours à l’appel pour retrouver le niveau pré-pandémie.
• Le pouvoir d’achat des ménages canadiens demeure à un niveau relativement élevé grâce aux aides gouvernementales soutenues. Cette richesse temporaire mais réelle fait espérer une reprise rapide en 2021 si les vaccins ralentissent suffisamment la pandémie.
• L’indice phare du TSX a connu un bon départ avec 5 séances positives de suite avant de stagner quelque peu, mais il a tout de même clôturé ses deux premières semaines avec un rendement appréciable de près de 3%.
• Les secteurs du TSX ayant connu le meilleur début d’année sont celui de l’énergie (+8,41%) qui récupère sur son fort recul de 2020 de près de -37%, et surtout celui de la santé (+14,63%) grâce au cannabis qui a été « dopé » par la victoire démocrate laissant pressentir une légalisation plus généralisée.
• Les banques canadiennes y étant allées de prudence durant la pandémie, elles ont accumulé plus de 70 milliards de capital réglementaire « en trop ». Les rachats d’actions n’étant actuellement pas permis sauf exception, les analystes sont curieux de voir comment les institutions financières mettront ce trésor de guerre à contribution.
• La compagnie québécoise Couche-Tard a approché le géant français Carrefour pour discuter d’une acquisition. Le gouvernement français s’y est vivement opposé, Carrefour étant le plus grand employeur privé de France et un fournisseur alimentaire stratégique pour la nation.

AUX ÉTATS-UNIS

• Les élections pour deux sièges du Sénat en Géorgie ont tenu les investisseurs en haleine puisque le contrôle complet de l’appareil gouvernemental fédéral était en jeu. Ce sont les Démocrates qui ont finalement remporté les deux scrutins, leur donnant ainsi la mainmise sur la Maison Blanche, le Sénat et la Chambre des Représentants.
• Une dramatique prise d’assaut du Capitole (5 morts) aura marqué la fin du régime de The Donald et le fera entrer dans les annales comme étant l’un des pires présidents de l’histoire du pays, avec une deuxième procédure de destitution en prime. Twitter, Facebook et YouTube ont fermé ses comptes pour mettre fin à la désinformation et à la réalité alternative qu’il continuait d’y propager. Finalement, not so amazing, not so tremendous.
• La vague bleue s’étant ultimement concrétisée avec le contrôle complet des Démocrates, les marchés s’attendent à une intervention gouvernementale plus forte, redonnant confiance à plusieurs preneurs de risque financier mais rehaussant également les craintes inflationnistes. Le taux 10 ans a conséquemment franchi 1% pour la première fois depuis le début de la pandémie.
• Bien que l’économie américaine semble redémarrer dans certains secteurs, il reste toujours près de 10 millions d’emplois à récupérer pour annuler les effets de la pandémie sur l’économie.
• Après un début d’année hésitant, le S&P500 a conclu les deux premières semaines en territoire positif (voir la section sur les rendements).
• Le nouveau directeur du comité économique du président Biden, Brian Deese, a prévenu que l’économie américaine risquait de s’effondrer si un plan rapide d’aide additionnelle n’était pas mis en place. Le président Biden propose entre autres de nouvelles aides de 1900 milliards USD (i.e. tout bonnement l’équivalent de l’économie entière du Canada) et une hausse du salaire minimum à 15$.
• Le pays a enregistré jusqu’ici 400000 morts dues à la COVID-19, soit à peu près les pertes totales de vies américaines causées par la Deuxième Guerre mondiale.
• La société Blackrock, plus grand gestionnaire d’actifs au monde, a dépassé la barre des onze mille milliards de dollars d’actifs sous gestion (11,000,000,000,000$) en équivalent CAD. Certains régulateurs se questionnent depuis quelques années à savoir si cela ne constitue pas en soi un risque au système financier mondial. Seuls les États-Unis et la Chine ont un PIB plus grand que les actifs de Blackrock.
• L’entreprise Signal Advance, que des investisseurs ont confondu avec l’application Signal dont Elon Musk parlait dans un tweet, a vu son titre passer de 60 cents à près de 39$, pour redescendre aussi rapidement quand l’erreur a été réalisée. Un marché surexcité dites-vous?

À L’INTERNATIONAL

• Une nouvelle variante du coronavirus a été détectée au Royaume-Uni, suivie de cas similaires dans d’autres pays, apportés par des voyageurs.
• Mondialement, les cas détectés de COVID-19 approchent les 100 millions alors que les décès reliés au virus ont dépassé les 2 millions.
• Les titres reliés au secteur pétrolier ont globalement connu un bon début d’année, avec un prix du baril qui est revenu au-dessus des 50 USD pour le Brent (Europe) et le WTI (USA). Ce dernier avait atteint un creux d’environ 17 USD en avril dernier.
• Les tensions entre les États-Unis et la Chine se poursuivent alors que la Bourse de New York jongle avec l’idée de désinscrire des entreprises chinoises. Alibaba et Tencent, deux géants chinois, ont vu leur titre en souffrir. La grande rivalité mondiale des prochaines années est bien identifiée.
• La Chine est aux prises avec une résurgence du coronavirus après avoir été parmi les premiers pays à en réduire la prévalence (selon les chiffres fournis par le régime du moins).
• La cryptomonnaie bitcoin a créé des émotions fortes à ses supporters avec un rendement de 23,45% depuis le début de l’année. Caractérisé par une volatilité extrême, le bitcoin affichait un rendement de plus de 58% en quelques jours à l’ouverture de l’année, avant de chuter rapidement de plus de 22%. Aucune analyse fondamentale n’est possible sur cet actif qui suscite autant l’enthousiasme chez certains qu’un sentiment de ridicule chez d’autres.
• Un nouveau géant dans le secteur automobile est né avec la fusion confirmée de Fiat-Chrysler et de Peugeot, dont l’entité résultante s’appellera Stellantis. Cette dernière sera le troisième constructeur mondial en termes de revenus.
• La Banque Mondiale a publié une prévision de croissance de l’économie mondiale à 4% pour 2021. Malgré cette reprise, elle prévoit qu’en 2022 l’économie mondiale sera encore en recul de 4,4% par rapport aux projections pré-pandémie.

Aperçu des marchés et des performances
Rendements indicatifs depuis le début de l’année (devises locales) à la fermeture du 15 janvier

CANADA

Obligations canadiennes (sources : FTSE Russell et S&P Dow Jones)
• Marché monétaire T-Bill : +0,03%
• Univers obligataire : -0,89%
• Sous-secteur gouvernemental (fédéral et provinces) : -1,11%
• Sous-secteur gouvernemental de long terme (fédéral et provinces): -2,85%
• Sous-secteur corporatif Investment Grade : -0,28%
• Sous-secteur corporatif High Yield : +0,67%
• Obligations à rendement réel Inflation Protected : -2,84%
Actions canadiennes (sources : CASIQ et S&P Dow Jones)
• Indice IQ 120 (Québec) : +2,46%
• Indice TSX : +2,73%
• Indice TSX Equal Weight : +2,28%
• Sous-secteur TSX Énergie : +8,41%
• Sous-secteur TSX Financières : +2,81%
• Sous-secteur TSX Technologies : +1,63%
• Sous-secteur TSX Santé (Venture) : +14,63%

ÉTATS-UNIS

Obligations américaines (source : Bloomberg)
• Marché monétaire T-Bill : +0,00%
• Univers obligataire : -0,76%
• Sous-secteur gouvernemental : -1,08%
• Sous-secteur gouvernemental de long terme : -3,74%
• Sous-secteur corporatif Investment Grade : -1,14%
• Sous-secteur corporatif High Yield : +0,35%
• Obligations à rendement réel Inflation Protected : -0,32%
Actions américaines (sources : S&P Dow Jones et Bloomberg)
• Indice S&P 500 : +0,32%
• Indice S&P 500 Equal Weight : +2,76%
• Sous-secteur S&P 500 Énergie : +12,74%
• Sous-secteur S&P 500 Financières : +4,68%
• Sous-secteur S&P 500 Technologies : -2,20%
• Sous-secteur S&P 500 Santé : +2,96%
• Indice Dow Jones : +0,68%
• Indice NYSE : +2,54%
• Indice Russell 3000 : +1,13%
• Indice Russell 2000 : +7,51%
• Indice Russell 1000 : +0,69%
• Indice Nasdaq : +0,86%

MONDIAL

Obligations mondiales (source : Bloomberg)
• Univers obligataire : -0,82%
• Sous-secteur gouvernemental : -0,99%
• Sous-secteur corporatif Investment Grade : -1,02%
• Sous-secteur corporatif High Yield : -0,37%
Actions mondiales (sources : MSCI et Bloomberg)
• Indice MSCI World pays avancés (au 17 janvier) : +0,92%
• Indice MSCI World pays avancés avec critères ESG (au 17 janvier) : +0,98%
• Indice MSCI ACWI tous pays (au 17 janvier) : +1,48%
• Indice MSCI ACWI tous pays excluant les États-Unis (au 17 janvier) : +2,86%
• Indice MSCI Marchés émergents (au 17 janvier) : +5,17%
• Indice chinois CSI 300 : +4,74%
• Indice japonais Nikkei 225 : +3,92%
• Indice européen Stoxx 50 : +1,32%
• Indice européen S&P 350 : +2,44%
• Indice allemand DAX 30 : +0,50%
• Indice britannique FTSE 100 : +4,26%
• Indice français CAC 40 : +1,09%
• Indice espagnol IBEX 35 : +1,94%

AUTRES INDICATEURS (source : Bloomberg)

• Dollar US @ 1,274 CAD (Dollar CAD @ 0,785 USD) : +0,09%
• Euro @ 1,539 CAD (Dollar CAD @ 0,650 EUR) : -1,02%
• Yuan @ 0,197 CAD (Dollar CAD @ 5,080 CNY) : +0,97%
• Indice Bloomberg mondial des matières premières : +3,08%
• Once d’or @ 1828 USD : -3,68%
• Indice de volatilité VIX : 24,34 (niveau pré-pandémie entre 12 et 15)

SECTION SPÉCIALE « AUTRES AUTRES » INDICATEURS (sources : bitcoin.com et Loto-Québec)

• Bitcoin @ 36080 USD (au 17 janvier 16h00) : +23,45% (note : -22,15% sur 7 jours)
• Billet 6/49 @ 3,00 CAD : +33332233% (note : avec billet gagnant du million seulement)

Pour toute question ou commentaire, n’hésitez pas à nous contacter.

Bonne semaine!

Votre équipe