Survol économique des semaines du 19 au 30 avril

Publié le

SURVOL ÉCONOMIQUE

CANADA

• Le premier Budget fédéral depuis les élections de 2019 a été déposé et, sans grande surprise, il affiche le plus grand déficit depuis la Deuxième Guerre mondiale (354 milliards CAD). Les ventes d’obligations de long terme devront prendre de l’importance dans le portefeuille de financement de la dette publique.
• De nouvelles dépenses de 101 milliards CAD viendront contribuer à vaincre la pandémie, dans les mots de la ministre des Finances Chrystia Freeland. Parmi les programmes fédéraux prévus, le réseaux des CPE du Québec servira de modèle pour le reste du pays.
• L’économie canadienne a bien traversé le début de la nouvelle vague selon la Banque du Canada, qui a rehaussé à 7% ses pronostics de croissance pour le premier trimestre de l’année 2021 sur une base annualisée. Statistique Canada a également publié des chiffres qui pointent vers une croissance annualisée de 6,5% au premier trimestre.
• La Banque du Canada est par ailleurs devenue la première autorité monétaire à signaler que sa politique pourrait devenir plus contraignante si l’économie se remet plus rapidement de la pandémie. Les rachats de titres seront ralentis et la première hausse de taux pourrait arriver plus rapidement que le consensus ne le prévoit actuellement.
• Ce sont 56% des PME canadiennes qui ont redémarré leurs opérations par rapport à avant la pandémie. Cependant, seulement 40% des entreprises ont rappelé tout leur personnel et un maigre 29% d’entreprises bénéficient de revenus normaux. Le Québec s’en tire légèrement mieux que la moyenne canadienne avec des chiffres respectifs de 60% (ouvertures), 42% (plein personnel) et 32% (revenus normaux).
• C’est avec une loi spéciale que le conflit au Port de Montréal a pris fin. Le gouvernement fédéral a jugé que l’importance stratégique d’un port d’entrée fonctionnel justifiait le processus. Les travailleurs ont dénoncé le fait que l’employeur ait peu négocié, sachant qu’une loi spéciale se dessinait. La loi prévoit qu’un médiateur-arbitre décidera du contenu de la prochaine convention collective.
• Le marché de la construction résidentielle au pays a poursuivi son ébullition avec un nombre record de chantiers résidentiels en cours depuis que des statistiques sont compilées à cet effet. Selon les données de la SCHL, plus de 335,000 unités étaient en chantier en mars.
• Les deux grandes compagnies ferroviaires canadiennes sont en compétition pour avaler l’entreprise américaine Kansas City Southern et créer un réseau de transport panaméricain. À 30 milliards USD, le Canadien National a bonifié de 4 milliards USD l’offre du Canadien Pacifique.
• Après la ministre fédérale des Finances (Chrystia Freeland), Hydro-Québec (Sophie Brochu), le Fonds de solidarité des travailleurs de la FTQ (Janie Béïque) et Fondaction (Geneviève Morin), c’est la BDC qui poursuit la série de nominations de femmes à des postes économiques ou financiers majeurs. L’ambassadrice du Canada à Paris, Isabelle Hudon, sera la prochaine PDG de la Banque de développement du Canada.
• Emboitant le pas à la Banque de Montréal en mars, c’est la Banque Nationale ces derniers jours qui a proposé que les offres d’achat sur une propriété soient de nature publique afin de limiter les surenchères. Plusieurs acheteurs font des offres beaucoup plus élevées qu’un concurrent par manque d’information. Note : La théorie économique pose souvent l’hypothèse que les marchés jouissent d’une information parfaite, ce qui n’est évidemment presque jamais le cas.
• À la suite d’un départ difficile dû à des problèmes d’approvisionnement, le Québec fait maintenant excellente figure avec son programme de vaccination. Il se classerait au huitième rang de tous les pays du monde comptant plus d’un million d’habitants. C’est plus du tiers de la population qui a déjà reçu une première dose.
• Le dollars canadien connait une très bonne séquence, dopé par la hausse de la demande en ressources diverses. Il se situe à un sommet des dernières années face au dollar USD, bien qu’il soit encore loin de la parité de 2013.
• Le salaire minimum au Québec est passé à 13,50 CAD l’heure en fin de semaine, correspondant plus ou moins à 50% du salaire horaire moyen. Près de 300,000 personnes au Québec touchent le salaire minimum, en majorité des femmes.

ÉTATS-UNIS

• La saison américaine des résultats trimestriels a offert de bonnes performances pour la grande majorité des entreprises, poussant le S&P500 et le Nasdaq à leur sommet avant qu’ils ne reculent quelque peu en fin de période pour connaitre finalement une dernière semaine assez neutre.
• Le président Biden ne semble plus compter les zéros. Il y a d’abord eu le plan de secours de 1900 milliards USD, suivi du plan d’infrastructures de 2300 milliards USD, puis maintenant le plan familial de 1800 milliards USD. Le gouvernement américain n’avait pas été aussi interventionniste depuis des décennies.
• Le marché de l’emploi semble se ressaisir aux États-Unis, avec le plus faible nombre hebdomadaire de nouvelles demandes de chômage depuis le début de la crise sanitaire, bien qu’il demeure à plus du double d’avant la pandémie.
• Selon l’indice des conditions financières de Goldman Sachs, qui inclut les taux d’intérêt, le taux de change, la valorisation boursière et le marché du crédit, l’économie se trouve à un sommet fonctionnel. À terme, de telles conditions mènent à un gonflement du prix des actifs. Dire qu’on y est peut-être serait un euphémisme.
• D’ailleurs, une cause assez certaine d’un cycle excessif de valorisation dû à un excès de confiance est la marge moyenne d’endettement (levier) sur les comptes d’investissement. Historiquement, le fait que cette marge franchisse les 70% a été un présage d’un dégonflement à venir (ex.: avant l’éclatement de la bulle technologique des années 2000 et avant la crise du crédit qui a mené à la Grande Récession de 2008-2009). Or, elle se situe actuellement à 72%.
• Dans le but de contrer le trop persistent coronavirus, le gouvernement américain a établi son niveau d’alerte à « Niveau 4 : Ne pas voyager » pour 80% des pays de la planète. Le Canada fait partie de la liste des pays à éviter, sur un même pied que l’Inde et le Brésil.
• Le syndicat qui tentait d’accréditer un entrepôt d’Amazon en Alabama a déposé une plainte suite au vote des travailleurs. Des menaces de mises à pied et de réductions de salaires par l’employeur auraient contribué à ce qu’une substantielle majorité des travailleurs votent contre l’accréditation.
• C’est la firme SpaceX d’Elon Musk (Tesla) qui a remporté le contrat de péniche de débarquement pour la future mission américaine habitée vers la lune, prévue d’ici 3 ans. Les concurrents incluaient Blue Origin de Jeff Bezos (Amazon). Un combat de titans entre les deux hommes les plus riches de l’univers connu.
• Le président Biden songerait à doubler le taux d’imposition du gain en capital pour les revenus dépassant 1 million USD. Certains milliardaires en ont été outrés, jugeant que le fait de posséder l’équivalent de la richesse de milliers de familles leur était dû. Aucune pétition pour les aider dans leur détresse n’a été lancée jusqu’ici.

INTERNATIONAL

• Pour la première fois en plus de 60 ans, la République de Cuba n’est plus dirigée par la famille Castro. Ayant succédé à son frère Fidel, Raúl Castro s’est retiré du pouvoir au profit de Miguel Díaz-Canel, nouveau premier secrétaire du Parti communiste et, de facto, dictateur.
• La pandémie de COVID-19 a atteint des niveaux records d’infections ces dernières semaines, entre autres avec des explosions de cas en Inde et au Brésil. L’Inde a atteint les 400,000 nouveaux cas quotidiens, dépassant sur 4 jours le nombre total d’infections au Canada depuis le début de la pandémie.
• Aux prises avec une flambée de nouveaux cas, le Japon songe à instaurer des mesures d’urgence et certains observateurs craignent pour la tenue des Jeux Olympiques qui doivent s’y ouvrir prochainement.
• Les réactions face à cette résurgence du virus ont affaibli plusieurs places boursières mondiales au cours de la dernière quinzaine. Les investisseurs redoutent les effets de la vague actuelle sur la reprise qui semblait bien entamée.
• La Chine, qui revendique de nouveaux territoires externes à ses frontières, a averti les pays qui lui résistent de ne pas interférer avec ses affaires « internes ». Une logique imparable.
• Des fuites de données officielles en Chine ont par ailleurs démontré que la population a commencé à y décroitre. Les organes du régime ont nié les fuites, mais pas le phénomène. Certaines projections indiquent que l’Inde pourrait devenir le pays le plus populeux de la planète d’ici deux ans à peine.
• Dans un tout autre état d’esprit que l’optimisme de la Banque du Canada mentionné précédemment, la Banque centrale européenne compte plutôt accélérer ses rachats de titres afin de soutenir une reprise menacée par les contrecoups de l’intense vague de nouvelles infections.
• Bien qu’une deuxième récession technique touche l’Europe en une seule année, les places boursières européennes ont connu un départ positif en 2021. Cette performance y est toutefois accompagnée de vives inquiétudes reliées aux variants du virus, à l’inflation, aux élections à venir et aux futures hausses de taxes incontournables.
• L’Allemagne a réussi un exploit assez remarquable en vaccinant, en une seule journée, plus de 1 million de personnes.

PHOTO DE LA SEMAINE (crédits: AFP, BBC, Bloomberg)

Point tournant majeur pour les écosystèmes, la forêt amazonienne brésilienne émet désormais davantage de carbone qu’elle n’en absorbe. Les incendies causés par l’activité humaine, la déforestation et les sécheresses, entre autres, ont contribué à ce point de bascule. Cette forêt constituait un véritable poumon pour la planète. Pendant ce temps, le président d’extrême-droite Jair Bolsonaro continue à nier le problème et à affaiblir les règles environnementales. Il faut faire rouler l’économie, dit-il. Une vraie belle tête de vainqueur.

APERÇU DES MARCHÉS ET DES RENDEMENTS
(Rendements indicatifs du 1er janvier au 30 avril, en devises locales)

CANADA

Obligations canadiennes
(Sources : FTSE Russell et S&P Dow Jones)
• Marché monétaire T-Bill : +0,05%
• Univers obligataire : -4,98%
• Sous-secteur gouvernemental (fédéral et provinces) : -5,52%
• Sous-secteur corporatif Investment Grade : -3,48%
• Sous-secteur corporatif High Yield : +2,22%

Actions canadiennes
(Sources : CASIQ et S&P Dow Jones)
• Indice IQ 120 (Québec) : +11,80%
• Indice TSX : +9,61%
• Indice TSX Equal Weight : +9,79%
• Indice TSX Small Cap : +13,68%

ÉTATS-UNIS

Obligations américaines
(Source : Bloomberg)
• Marché monétaire T-Bill : +0,04%
• Univers obligataire : -2,61%
• Sous-secteur gouvernemental : -3,53%
• Sous-secteur corporatif Investment Grade : -3,59%
• Sous-secteur corporatif High Yield : +1,95%

Actions américaines
(Sources : S&P Dow Jones et Bloomberg)
• Indice S&P 500 : +11,32%
• Indice S&P 500 Equal Weight : +16,16%
• Indice Dow Jones : +10,68%
• Indice NYSE : +11,67%
• Indice Russell 3000 : +11,35%
• Indice Russell 2000 : +14,77%
• Indice Russell 1000 : +11,12%
• Indice Nasdaq : +8,34%

INTERNATIONAL

Obligations mondiales
(Source : Bloomberg)
• Univers obligataire : -3,25%
• Sous-secteur gouvernemental : -4,33%
• Sous-secteur corporatif Investment Grade : -2,86%
• Sous-secteur corporatif High Yield : +0,93%

Actions mondiales
(Sources : MSCI et Bloomberg)
• Indice MSCI World des pays avancés : +9,25%
• Indice MSCI World des pays avancés avec critères ESG : +9,55%
• Indice MSCI ACWI tous pays : +8,60%
• Indice MSCI ACWI tous pays excluant les États-Unis : +5,74%
• Indice MSCI Marchés émergents : +4,36%
• Indice chinois CSI 300 : -1,68%
• Indice japonais Nikkei 225 : +4,99%
• Indice européen Stoxx 50 : +11,88%
• Indice européen S&P 350 : +9,68%
• Indice allemand DAX 30 : +10,33%
• Indice britannique FTSE 100 : +7,88%
• Indice français CAC 40 : +12,93%
• Indice espagnol IBEX 35 : +9,18%

Autres indicateurs
(Source : Bloomberg)
• Dollar US @ 1,229 CAD (Dollar CAD @ 0,814 USD) : -3,44%
• Euro @ 1,477 CAD (Dollar CAD @ 0,677 EUR) : -4,99%
• Yuan @ 0,190 CAD (Dollar CAD @ 5,256 CNY) : -2,36%
• Indice Bloomberg mondial des matières premières : +15,78%
• Once d’or @ 1769 USD : -6,81%
• Baril de pétrole WTI (USA) @ 63,58 USD : +31,04%
• Baril de pétrole Brent (Europe) @ 66,76 USD : +28,88%
• Indice de volatilité VIX : 18,61 (niveau pré-pandémie entre 12 et 15)
• Bitcoin @ 56889 USD : +94,65%

Bonne semaine!

Votre équipe