Survol économique de la semaine du 29 mars au 2 avril

Publié le

SURVOL ÉCONOMIQUE

AU CANADA

• Alors que la campagne de vaccination bat son plein tant bien que mal au Canada, la barre du million de cas recensés au pays a été franchie.
• Le marché obligataire a tenu bon alors que l’indice boursier du TSX fermait la semaine au niveau le plus élevé de son histoire. Les titres du secteur des technologies ont fortement contribué à la hausse.
• C’est sous le signe de la résilience et de l’adaptabilité de plusieurs entreprises locales que l’économie du pays a pu croitre en janvier –un neuvième mois de suite– malgré les mesures sanitaires en place. Dans son ensemble, l’économie canadienne ne se situe plus maintenant qu’à 3% sous son niveau d’avant la pandémie.
• L’indice de confiance des ménages canadiens produit par Bloomberg et Nanos a atteint un niveau record, poussé par les espoirs associés à la campagne de vaccination et par la hausse spectaculaire, bien qu’insoutenable, de la valeur des maisons.
• Le gouverneur de la Banque du Canada, Tiff Macklem, s’inquiète d’ailleurs de ce qu’il voit sur le marché immobilier. La flambée actuelle des prix des maisons amène un endettement accru des ménages et la politique de bas taux de la Banque du Canada n’aide en rien cette situation. Il sera selon lui du ressort du gouvernement et de ses agences de mettre en place des règles appropriées, comme des mises de fonds plus élevées ou des étalements de paiements moins permissifs.
• Les patrons de Rogers et Shaw, qui planifient l’union des deux entreprises en éliminant un joueur pour créer un géant canadien des télécommunications, ont déclaré aux élus fédéraux que leur projet allait en bout de ligne être bénéfique pour les consommateurs, malgré la concurrence réduite. Ils ont manqué de quelques jours à peine le gala des Olivier récompensant les meilleurs humoristes de l’année.
• L’organisme chargé de la mise en place d’une autorité unique des marchés des capitaux au Canada a suspendu ses travaux devant l’opposition des autres législatures, dont celle du Québec. Ce projet récurrent d’offrir à Toronto la supervision des marchés financiers de tout le pays avait dû être abandonné aussi par le gouvernement de Stephen Harper il y a une dizaine d’années. Il s’agit d’un champ de compétence auquel les législatures provinciales tiennent, sans compter les milliers d’emplois qui s’y rattachent dans chaque juridiction.
• Il ressort des projections financières du ministère québécois des Finances que la pandémie aura coûté approximativement 30 milliards CAD au gouvernement du Québec. L’opération de vaccination pourrait coûter à elle seule 400 millions CAD, en plus du coût des doses.
• Les investissements en infrastructures seront massifs pour relancer l’économie du Québec. Le gouvernement prévoit dépenser 80 milliards CAD sur les cinq prochaines années et un record de 135 milliards CAD à terme.
• L’entreprise de télémédecine Dialogue a réussi son entrée en bourse en rejoignant le club des entreprises dites « licornes » dont la valeur atteint le milliard de dollars. Fondée il y a 5 ans à peine, Dialogue a vu sa croissance s’accélérer en temps de pandémie et de confinement, avec la transition massive vers les services en ligne.

AUX ÉTATS-UNIS

• Les obligations du Trésor américaines ont connu leur moins bon trimestre depuis 1980. Ce sont surtout les attentes de forte reprise économique et d’inflation qui exercent une pression négative sur le prix de ces valeurs refuges.
• Le président Joe Biden a rehaussé son objectif de vaccination d’ici au 1er mai. La cible initiale était de 100 millions d’Américains mais l’efficacité de la campagne est telle qu’il a doublé l’objectif à 200 millions de personnes vaccinées. 90% des adultes seront admissibles à être vaccinés à partir de la mi-avril.
• Quant aux plus jeunes, la pharmaceutique Pfizer a annoncé que son vaccin affiche une efficacité parfaite de 100% auprès de patients âgés de 12 à 15 ans.
• Le plan vert de l’administration démocrate est également en marche avec un projet éolien qui devrait couvrir en énergie 10 millions de maisons d’ici 2030, entre autres dans la région de New York.
• Selon un sondage périodique du Conference Board sur la confiance des ménages américains, l’optimisme semble solidement de retour. C’était la plus forte hausse du niveau de confiance depuis le début des années 2000 et les baisses de taxes massives du président Bush fils. La vaccination qui progresse et la distribution de généreux chèques gouvernementaux y sont pour beaucoup.
• L’optimisme atteint même l’immobilier résidentiel alors qu’un Américain sur douze souhaite acheter une demeure en 2021 malgré la hausse marquée des prix. Il s’agit de la plus forte proportion en plusieurs décennies.
• Le secteur manufacturier a également connu un rebond notable pour atteindre son plus haut niveau d’activité en près de 40 ans.
• La réalité virtuelle et augmentée n’est pas seulement utile aux jeux vidéo. Microsoft et l’armée américaine ont signé un contrat pour la production de lunettes technologiques pour plus de 120,000 soldats de combat. Le contrat initial de 2018, évalué à 480 millions USD, a été revu à un mirobolant 22 milliards USD.
• Les données personnelles de plus d’un demi-milliard d’usagers Facebook ont refait leur apparition sur Internet. Ces données incluent les noms complets, les numéros de téléphone, les adresses, les dates de naissance, les courriels et certaines informations biographiques. Cette deuxième fuite sur les mêmes données qu’en 2019 rappelle à quel point 1) Facebook est gratuit mais les usagers en sont le véritable produit, et 2) Il est difficile, voire impossible, de conserver de façon sûre des données aussi massives.
• Quelques années après le Canada, l’État de New York légalise le cannabis à des fins récréatives. Le produit se verra toutefois taxé à hauteur de 13%.

À L’INTERNATIONAL

• La semaine s’est achevée sur des niveaux boursiers records pour plusieurs indices sur la planète à la suite de statistiques internationales impressionnantes sur la reprise de l’activité industrielle.
• L’Organisation mondiale de la santé et la Chine ont publié les résultats de leur enquête concernant les origines de la COVID-19. Il appert que le virus proviendrait effectivement d’une source animale et que la thèse de la fabrication en laboratoire est sans fondement.
• Les nouveaux cas de COVID-19 ont globalement augmenté de 47% en mars, à plus de 600,000 nouveaux cas par jour. Plusieurs experts craignent déjà une quatrième vague du virus causée par des variants plus contagieux.
• Dans ce qui devient de plus en plus une « diplomatie vaccinale », l’Union européenne (UE) a énoncé des principes de limitation des exportations de vaccins vers les pays qui n’exportent pas vers l’UE. Les pays ayant des taux de vaccination plus élevés que ceux de l’UE seraient également mis de côté. La confusion est forte au sein même de l’UE, avec des taux de couverture variables selon les pays et un mécontentement de plus en plus apparent.
• Signe d’une réorganisation géopolitique de plus en plus confrontationnelle, la Chine et l’Iran ont signé une entente de partenariat de 25 ans qui couvrira vraisemblablement des secteurs comme les armes, le nucléaire et l’énergie en général. Cet accord fait partie de l’initiative plus large « Belt and Road » de la Chine qui vise ouvertement à accroitre son influence dans le monde par des investissements et des prêts massifs.
• La Chine a d’ailleurs modifié le système électoral en vigueur à Hong Kong. Les candidats seront d’abord nommés par Pékin, puis « élus » ensuite. Les campagnes électorales n’y seront pas exactement remplies de suspense.
• Le Myanmar (ancienne Birmanie) pourrait voir son économie décroitre de 10% dû au récent coup d’État. Le commerce y a chuté de 30% comparativement à la fin 2020. Ironiquement, la journée même où on y célébrait la contribution de l’armée au pays, des soldats ont tué plus de 100 personnes qui manifestaient contre le coup d’État. Il fait bon vivre au Québec.
• La réouverture du canal de Suez a rétabli une certaine normalité dans le commerce mondial. Les marchandises qui y transitent sont estimées à plus de 12 milliards CAD chaque jour et plusieurs chaines de production en dépendent partout dans le monde. Le naufrage serait dû non pas au vent mais à une erreur humaine à bord du bateau cargo géant.
• Reconnue pour sa capacité d’assurer « tout et n’importe quoi », la compagnie Lloyd’s de Londres a essuyé des pertes en 2020. La pandémie pourrait coûter plus de 200 milliards USD aux assureurs à la suite de nombreuses annulations d’événements couverts par des contrats d’assurance.
• L’un des rares actifs à pouvoir se targuer de battre le bitcoin depuis le début de l’année, l’once d’iridium affiche un rendement de plus de 130% depuis janvier et vaut trois fois plus que l’or. Ce métal rare est utilisé dans la fabrication d’écrans.

PHOTO DE LA SEMAINE (crédit: Getty Images)

La première irruption en 800 ans près de Reykjavik, en Islande, a attiré plusieurs touristes qui n’avaient pas froid aux yeux (littéralement).

APERÇU DES MARCHÉS ET DES RENDEMENTS
(Rendements indicatifs du 1er janvier au 2 avril, en devises locales)

CANADA

Obligations canadiennes
(Sources : FTSE Russell et S&P Dow Jones)
• Marché monétaire T-Bill : +0,04%
• Univers obligataire : -4,87%
• Sous-secteur gouvernemental (fédéral et provinces) : -5,45%
• Sous-secteur gouvernemental de long terme (fédéral/provinces): -11,23%
• Sous-secteur corporatif Investment Grade : -3,28%
• Sous-secteur corporatif High Yield : +1,50%
• Obligations à rendement réel Inflation Protected : -6,57%

Actions canadiennes
(Sources : CASIQ et S&P Dow Jones)
• Indice IQ 120 (Québec) : +10,83%
• Indice TSX : +8,93%
• Indice TSX Equal Weight : +9,09%
• Indice TSX Small Cap : +11,78%
• Sous-secteur TSX Énergie : +32,38%
• Sous-secteur TSX Financières : +13,43%
• Sous-secteur TSX Technologies : +3,60%
• Sous-secteur TSX Santé : +37,61%

ÉTATS-UNIS

Obligations américaines
(Source : Bloomberg)
• Marché monétaire T-Bill : +0,03%
• Univers obligataire : -3,28%
• Sous-secteur gouvernemental : -4,20%
• Sous-secteur gouvernemental de long terme : -12,85%
• Sous-secteur corporatif Investment Grade : -4,15%
• Sous-secteur corporatif High Yield : +1,03%
• Obligations à rendement réel Inflation Protected : -1,47%

Actions américaines
(Sources : S&P Dow Jones et Bloomberg)
• Indice S&P 500 : +7,02%
• Indice S&P 500 Equal Weight : +12,20%
• Sous-secteur S&P 500 Énergie : +32,70%
• Sous-secteur S&P 500 Financières : +16,83%
• Sous-secteur S&P 500 Technologies : +3,87%
• Sous-secteur S&P 500 Santé : +2,52%
• Indice Dow Jones : +8,32%
• Indice NYSE : +8,45%
• Indice Russell 3000 : +7,33%
• Indice Russell 2000 : +14,13%
• Indice Russell 1000 : +6,86%
• Indice Nasdaq : +4,59%

INTERNATIONAL

Obligations mondiales
(Source : Bloomberg)
• Univers obligataire : -4,37%
• Sous-secteur gouvernemental : -5,43%
• Sous-secteur corporatif Investment Grade : -3,96%
• Sous-secteur corporatif High Yield : -0,72%

Actions mondiales
(Sources : MSCI et Bloomberg)
• Indice MSCI World pays avancés (au 28 mars) : +5,64%
• Indice MSCI World pays avancés avec critères ESG (au 28 mars) : +6,34%
• Indice MSCI ACWI tous pays (au 28 mars) : +5,38%
• Indice MSCI ACWI tous pays excluant les États-Unis (au 28 mars) : +4,01%
• Indice MSCI Marchés émergents (au 28 mars) : +3,64%
• Indice chinois CSI 300 : -0,95%
• Indice japonais Nikkei 225 (au 28 mars) : +8,78%
• Indice européen Stoxx 50 : +11,07%
• Indice européen S&P 350 : +8,52%
• Indice allemand DAX 30 : +10,12%
• Indice britannique FTSE 100 : +4,28%
• Indice français CAC 40 : +9,94%
• Indice espagnol IBEX 35 : +6,24%

Autres indicateurs
(Source : Bloomberg)
• Dollar US @ 1,258 CAD (Dollar CAD @ 0,795 USD) : -1,16%
• Euro @ 1,479 CAD (Dollar CAD @ 0,676 EUR) : -4,84%
• Yuan @ 0,191 CAD (Dollar CAD @ 5,225 CNY) : -1,85%
• Indice Bloomberg mondial des matières premières : +7,42%
• Once d’or @ 1729 USD : -8,93%
• Baril de pétrole WTI (USA) @ 61,45 USD : +26,65%
• Baril de pétrole Brent (Europe) @ 64,86 USD : +25,21%
• Indice de volatilité VIX : 17,33 (niveau pré-pandémie entre 12 et 15)
• Bitcoin @ 58106 USD : +98,82%

Bonne semaine!

Votre équipe