Survol économique de la semaine du 18 au 22 janvier

Publié le

Survol économique

AU CANADA

• La Banque du Canada a laissé son taux cible inchangé à 0,25% devant les risques de contraction économique au premier trimestre de l’année considérant les nouvelles mesures sanitaires.
• Le secteur canadien de l’énergie (surtout les énergies fossiles) a subi un fort recul cette semaine à la suite de l’entrée en poste du président Biden, qui insiste sur le développement de sources d’énergie plus propres et renouvelables.
• Le segment du TSX relié au secteur de la santé a poursuivi sur sa lancée et affiche déjà un rendement exceptionnel depuis le début de l’année. Il est cependant influencé en cela par le volatil secteur du cannabis qui est aussi sujet à des chutes rapides.
• La pandémie n’aura pas été aussi difficile pour tout le monde au Canada. La quarantaine de milliardaires au pays ont vu leur fortune globale augmenter de plus de 60 milliards CAD depuis le début de 2020. Ça va bien aller.
• Le titre de Blackberry, longtemps oublié face au succès du iPhone, a bondi ces derniers temps. L’entreprise concentre maintenant une partie de ses activités sur la cybersécurité et elle a signé une entente avec le géant Amazon pour développer sa plateforme de données pour véhicules intelligents. Blackberry a également réglé une dispute légale de plusieurs années avec Facebook (sans doute avec compensation) qu’elle accusait d’avoir copié un brevet d’encryption de données.
• Le secteur du revenu fixe canadien affiche un lent début d’année face à une hausse des taux de rendement sur les obligations. Les marchés réagissent à un mélange de facteurs incluant les aides gouvernementales additionnelles, le retour potentiel de l’inflation et la reprise économique prévue.

AUX ÉTATS-UNIS

• Joseph Robinette Biden Junior a été assermenté en tant que 46e président des États-Unis d’Amérique. Il a rapidement décrété la fin du projet de pipeline pétrolier Keystone XL, en plus de s’engager à nouveau envers l’Accord de Paris sur le climat que The Donald avait déchiré. Des partisans de ce dernier ont accusé Biden de faire passer « les Parisiens » avant les Américains. Comment dire…
• Janet Yellen, première femme nommée au poste de Secrétaire au Trésor, a comparu devant le Sénat pour sa confirmation au poste. Elle a démontré que la priorité économique à court terme sera de réparer la gestion catastrophique de la pandémie par l’administration sortante. Ses commentaires ont renforcé les espoirs de nouvelles aides gouvernementales dans le court terme.
• Pendant ce temps, les demandes d’aide demeurent à un niveau très élevé aux États-Unis, dont le marché de l’emploi est toujours fragile. Plus de 6,5 millions de personnes bénéficient ou ont demandé de l’aide, soit à l’assurance-emploi ou au programme spécial pour la pandémie s’ils ne se qualifiaient pas pour le chômage. Avant la pandémie, ce chiffre ne dépassait pas les 2 millions.
• General Motors a fortement progressé à la suite d’une annonce prometteuse dans le domaine des véhicules autonomes par sa filiale Cruise, en collaboration avec Microsoft. Il est à noter que GM vend 12 fois plus de véhicules que Tesla mais la capitalisation de Tesla est 11 fois plus élevée que celle de GM. Un nouvel adjectif devrait être créé : teslique, comme dans « une bulle teslique ».
• Bien qu’elle représente moins de 1% des ventes mondiales, Tesla vaut actuellement davantage que la somme de GM, Ford, Stellantis (regroupement de Chrysler, Dodge, Jeep, Fiat, Peugeot, Citroën, Alfa Romeo, Lancia, Maserati, Opel et Vauxhall), Toyota, Honda, Volkswagen, Hyundai, Nissan, Ferrari, Subaru, Renault, BMW, Mitsubishi et Suzuki. La simple énumération en illustre le ridicule.
• Alors que le secteur financier est considéré comme l’un des perdants de la pandémie, les résultats indiquent plutôt l’inverse pour certaines institutions. JP Morgan, Morgan Stanley et Goldman Sachs ont annoncé à elles trois des profits de plus de 25 milliards… pour le plus récent trimestre (100 milliards sur une base annualisée).
• Les nominations de Gary Gensler et de Rohit Chopra, respectivement à la SEC et à l’Agence de protection du consommateur, laissent entrevoir une réglementation plus stricte des institutions financières après quelques années plus indulgentes. Les grandes banques peuvent dormir tranquilles, elles finissent toujours par gagner, mais les plateformes transactionnelles à la Robinhood et les véhicules spéculatifs comme les SPAC pourraient être des cibles de choix pour les nouveaux régulateurs.
• Les États-Unis ont franchi cette semaine le seuil des 25 millions de cas de COVID-19 officiellement recensés, ce qui représente assurément une sous-estimation des cas réels. Le pays demeure le plus touché au monde, avec deux fois plus de cas que l’Inde, deuxième pays au triste classement.

À L’INTERNATIONAL

• L’économie mondiale connait un départ moins fulgurant que prévu en cette nouvelle année. La multiplication des nouveaux cas de coronavirus et la lenteur des programmes de vaccination nuisent à une reprise forte et durable.
• Les places boursières internationales ont généralement progressé la semaine dernière, avec les pays émergents en position de tête.
• Un film documentaire produit par l’opposition russe à Vladimir Poutine révèle qu’un immense projet immobilier (un château et un domaine) dont la valeur est estimée à près de 2 milliards de dollars aurait été construit pour le président omnipotent avec des fonds publics. Selon l’opposition, ses nombreux détournements de fonds publics feraient de Vladimir Poutine l’un des hommes les plus riches au monde avec une fortune cachée évaluée entre 100 et 200 milliards de dollars.
• Avec une croissance économique d’un peu plus de 2% en 2020 (selon les chiffres publiés par le régime au pouvoir) la Chine aurait enregistré sa plus faible croissance depuis des décennies mais serait la seule grande économie mondiale à ne pas s’être contractée l’an dernier.
• L’espoir suscité par ces données économiques de reprise est toutefois atténué par la flambée des cas de COVID-19 sur le plan mondial, incluant des nouvelles souches très contagieuses.
• Après avoir été durement réprimandé par le régime chinois suite à sa tentative de faire entrer une de ses entreprises en bourse (Ant Group), le milliardaire Jack Ma a déclaré avoir bien réfléchi et vouloir maintenant se consacrer davantage aux intérêts collectifs et à l’éducation. Peut-être le régime en place l’a-t-il aidé dans ses réflexions.
• La saga du bitcoin s’est poursuivie la semaine dernière. Dans la foulée de sa montée fulgurante, certaines trésoreries de grandes entreprises considéraient placer une partie de leurs liquidités dans la cryptomonnaie. C’était avant que l’opaque produit perde près de 30% de sa valeur en quelques jours, et qu’il rappelle aux dirigeants aventureux que miser sur un produit spéculatif comme outil de liquidité peut rapidement signifier la fin abrupte d’une carrière.

Aperçu des marchés et des performances
Rendements indicatifs depuis le début de l’année (devises locales) à la fermeture du 22 janvier

CANADA

Obligations canadiennes (sources : FTSE Russell et S&P Dow Jones)
• Marché monétaire T-Bill : +0,02%
• Univers obligataire : -1,09%
• Sous-secteur gouvernemental (fédéral et provinces) : -1,36%
• Sous-secteur gouvernemental de long terme (fédéral et provinces): -3,35%
• Sous-secteur corporatif Investment Grade : -0,35%
• Sous-secteur corporatif High Yield : +1,18%
• Obligations à rendement réel Inflation Protected : -3,28%
Actions canadiennes (sources : CASIQ et S&P Dow Jones)
• Indice IQ 120 (Québec) : +2,41%
• Indice TSX : +2,37%
• Indice TSX Equal Weight : +2,79%
• Sous-secteur TSX Énergie : +4,76%
• Sous-secteur TSX Financières : +1,42%
• Sous-secteur TSX Technologies : +5,64%
• Sous-secteur TSX Santé : +30,17%

ÉTATS-UNIS

Obligations américaines (source : Bloomberg)
• Marché monétaire T-Bill : +0,01%
• Univers obligataire : -0,75%
• Sous-secteur gouvernemental : -1,02%
• Sous-secteur gouvernemental de long terme : -3,74%
• Sous-secteur corporatif Investment Grade : -1,22%
• Sous-secteur corporatif High Yield : +0,48%
• Obligations à rendement réel Inflation Protected : +0,16%
Actions américaines (sources : S&P Dow Jones et Bloomberg)
• Indice S&P 500 : +2,27%
• Indice S&P 500 Equal Weight : +2,95%
• Sous-secteur S&P 500 Énergie : +10,97%
• Sous-secteur S&P 500 Financières : +2,79%
• Sous-secteur S&P 500 Technologies : +2,09%
• Sous-secteur S&P 500 Santé : +3,54%
• Indice Dow Jones : +1,28%
• Indice NYSE : +2,94%
• Indice Russell 3000 : +3,06%
• Indice Russell 2000 : +9,82%
• Indice Russell 1000 : +2,59%
• Indice Nasdaq : +5,08%

MONDIAL

Obligations mondiales (source : Bloomberg)
• Univers obligataire : -0,71%
• Sous-secteur gouvernemental : -0,92%
• Sous-secteur corporatif Investment Grade : -0,86%
• Sous-secteur corporatif High Yield : -0,03%
Actions mondiales (sources : MSCI et Bloomberg)
• Indice MSCI World pays avancés : +2,44%
• Indice MSCI World pays avancés avec critères ESG : +2,23%
• Indice MSCI ACWI tous pays : +3,16%
• Indice MSCI ACWI tous pays excluant les États-Unis : +4,12%
• Indice MSCI Marchés émergents : +7,87%
• Indice chinois CSI 300 : +6,88%
• Indice japonais Nikkei 225 : +4,33%
• Indice européen Stoxx 50 : +1,40%
• Indice européen S&P 350 : +2,51%
• Indice allemand DAX 30 : +1,13%
• Indice britannique FTSE 100 : +3,63%
• Indice français CAC 40 : +0,15%
• Indice espagnol IBEX 35 : -0,46%

AUTRES INDICATEURS (source : Bloomberg)

• Dollar US @ 1,273 CAD (Dollar CAD @ 0,785 USD) : +0,06%
• Euro @ 1,549 CAD (Dollar CAD @ 0,645 EUR) : -0,33%
• Yuan @ 0,197 CAD (Dollar CAD @ 5,080 CNY) : +0,51%
• Indice Bloomberg mondial des matières premières : +1,36%
• Once d’or @ 1856 USD : -2,25%
• Indice de volatilité VIX : 21,91 (niveau pré-pandémie entre 12 et 15)

SECTION SPÉCIALE « AUTRES AUTRES » INDICATEURS (sources : bitcoin.com et Loto-Québec)

• Bitcoin @ 32871 USD (au 24 janvier 00h30) : +12,47% (note : -29% sur 15 jours)
• Billet 6/49 @ 3,00 CAD : +33332233% (note : avec billet gagnant du million seulement)

Bonne semaine!

Votre équipe