Survol économique de la semaine du 12 au 16 octobre

Publié le

Survol économique

AU CANADA

• Percevant une amélioration des conditions sur les marchés en général et une diminution des recours à certaines structures offertes, la Banque du Canada a annoncé des modifications à ses programmes de rachat et de prise en pension d’actifs.
• Le secteur canadien de l’énergie éprouve toujours de la difficulté à se relever. Un investissement de 1000$ en début d’année ne vaudrait que 458$ en fermeture de semaine. Par comparaison, le même investissement dans le secteur des entreprises technologiques canadiennes vaudrait 1440$.
• Le marché de l’emploi canadien n’arrive toujours pas à retrouver sa vigueur d’avant la pandémie. Le pays a encore perdu plus de 240,000 emplois en septembre.
• Les livraisons industrielles ont également connu un recul en août avec une contraction de 2%, faisant suite à une reprise de courte durée.
• La banque suisse UBS a inclus Toronto parmi les villes mondiales comportant le plus grand risqué d’éclatement d’une bulle immobilière. En septembre, le prix moyen d’une maison dans la région torontoise a augmenté de 11% par rapport à l’an dernier pour s’arrêter tout près du million à 975,980 CAD.
• Le marché immobilier a ralenti en général au pays en septembre dû à une réduction de l’offre de maisons à vendre. Cette rareté a contribué à la hausse des prix.
• Illustration claire des difficultés causées par la pandémie à l’industrie aérienne, le conseil d’administration d’Air Transat recommande à ses actionnaires d’accepter l’offre de 190 millions CAD d’Air Canada pour la totalité de l’entreprise. L’offre précédente, avant la COVID-19, était près de 4 fois plus élevée à 720 millions CAD.
• La firme canadienne de technologie financière WealthSimple a atteint le statut de licorne, soit une valorisation de 1 milliard de dollars. L’actionnaire de contrôle est Power Corporation (famille Desmarais).
• Les obligations canadiennes occupent toujours le haut du pavé face aux actions avec une avance de près de 12% depuis le début de l’année.

AUX ÉTATS-UNIS

• L’indice S&P500 a légèrement progressé la semaine dernière alors que sa version équipondérée perdait du terrain. Cela indique que la divergence entre les grandes firmes technologiques qui vont bien et la majorité des autres titres de l’indice, qui en arrachent, est encore bel et bien présente.
• Grâce en partie au volume élevé de transactions sur les marchés boursiers et obligataires, les banques JPMorgan, Citigroup, Bank of America et Goldman Sachs ont affiché à elles seules des profits de près de 28 milliards CAD sur les trois derniers mois. Trois mois, quatre banques, 28 milliards CAD de profits. Ça va bien aller.
• Sur le plan de l’emploi, plus de 25 millions d’Américains touchent toujours des allocations gouvernementales d’aide, remettant à nouveau à l’agenda l’urgence d’un nouveau plan de soutien à l’économie.
• Les ventes au détail ont crû de près de 2% en septembre, les ménages puisant dans leurs économies de la pandémie pour maintenir leur niveau de consommation.
• Le taux moyen pour une hypothèque à taux fixe de 30 ans est descendu à 2,81% la semaine dernière, rabaissant le record pour une dixième fois cette année selon l’agence fédérale Freddie Mac.
• Autre brique pour The Donald à l’approche des élections de novembre, un article du New York Times révèle que plusieurs lobbyistes, chefs d’entreprises et représentants de gouvernements étrangers ayant garni les coffres des entreprises hôtelières et touristiques du président ont comme par hasard été surpris d’obtenir des contrats publics fédéraux, des changements législatifs favorables ou des nominations dans la haute fonction publique américaine. Make America Great Again.
• Les réseaux sociaux Facebook et Twitter ont annoncé une série de mesures visant à réduire les risques de dérapage le soir de l’élection présidentielle. Ils craignent que la désinformation omniprésente ne crée de la confusion, voire de l’agitation sociale.
• Dans un rappel brutal de l’importance de la cybersécurité, près de 2000 comptes de la plateforme transactionnelle RobinHood ont été piratés et des fonds de clients retirés frauduleusement. L’entreprise n’ayant jamais eu de numéro de téléphone pour le service à la clientèle, il s’agissait d’un rappel tout aussi brutal de l’importance de l’humain pour une entreprise de «services».
• Il a été estimé que les coûts de la COVID-19 aux États-Unis pourraient dépasser les 20,000,000,000,000 CAD (vingt mille milliards) en considérant à la fois les pertes économiques dues à la récession et celles reliées aux décès prématurés et aux divers aspects de santé mentale. C’est quatre fois plus que lors de la Grande Récession.

À L’INTERNATIONAL

• Les cas de COVID-19 officiellement recensés dans le monde, qui sous-estiment vraisemblablement les cas réels, s’approchent de la barre des 40 millions.
• La plupart des pays européens ont remis en place des mesures sanitaires plus strictes pour contrer la hausse inquiétante de nouveaux cas de coronavirus. La France a même imposé un couvre-feu dès 21h00 pour la ville de Paris.
• Des chercheurs australiens ont découvert que le coronavirus pouvait survivre pendant 28 jours sur des billets de banque, des écrans tactiles (téléphones ou tablettes), sur des tables ou sur des rampes de soutien. Les chercheurs ont rappelé la nécessité de se laver fréquemment les mains pour vaincre collectivement le virus.
• La zone euro a connu une croissance de la production industrielle de 0,7% pour le mois d’août, mais elle demeure 7,2% inférieure à l’an dernier.
• Le président chinois Xi Jinping a enjoint ses compatriotes à faire preuve de nationalisme économique dans leur consommation devant les turbulences mondiales actuelles. Il les a priés de ne plus importer de babioles inutiles provenant de… oh wait.
• Le FMI a revu à la hausse le potentiel de la reprise économique pour cette année mais il prévoit d’autre part que la pauvreté extrême dans le monde avancera à cause de la pandémie, une première en deux décennies. Le FMI et l’OMS ont appelé les grandes puissances à faire en sorte que les éventuels vaccins soient accessibles équitablement, et non soumis aux lois du marchés qui laisseraient derrière les pays en développement.
• Près de 60% des sommes à rembourser cette année par les pays pauvres seront destinées à rembourser des dettes envers la Chine, selon la Banque Mondiale. Le président de la Banque a mentionné que le gouvernement chinois aurait octroyé de nombreux prêts à des pays en voie de développement avec des termes opaques et à des taux d’intérêt plus élevés que ce que les pays pauvres peuvent se permettre. Make China Great Again.
• La firme BlackRock, plus grand gestionnaire de fonds au monde avec près de 8,000 milliards d’actifs sous gestion, a été mise devant ses propres contradictions. Elle a fait grand bruit en se déclarant fermement en faveur de la lutte aux changements climatiques, mais un rapport récent a révélé que la firme n’a voté que 2 fois sur 12 pour des résolutions présentées par une coalition environnementale à laquelle elle avait adhéré. Le terme désignant cette pratique est le greenwashing et elle vise davantage le marketing que les actions concrètes.
• Sur une note d’espoir pour ceux qui souhaitent un système financier qui respecte davantage certaines valeurs, l’indice mondial basé sur des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) devance l’indice mondial standard depuis le début de l’année (+3,58% vs +3,16%). Cette performance indique donc qu’il est possible de faire la bonne chose tout en étant bien rémunéré pour ce faire.
• Les professeurs Paul Milgrom et Robert Wilson ont reçu le Prix Nobel d’économie entre autres pour leurs travaux sur les mécanismes d’encans, appliqués à une multitude d’activités économiques et octrois de droits et contrats comme les quotas de pêche, les fréquences radio ou la gestion des créneaux aéroportuaires. Wilson était le directeur de thèse de Milgrom, une association gagnante du début à la fin.

À L’INTERSIDÉRAL (section occasionnelle, lorsqu’on a des nouvelles des autres planètes)

• L’Australie, le Canada, l’Italie, le Japon, le Luxembourg, les Émirats Arabes Unis, le Royaume-Uni et les États-Unis ont signé sous l’égide de la NASA les accords d’Artémis (Déesse grecque de la Lune). Ces accords établissent les bases de l’exploration et de l’exploitation de la Lune, de Mars, des comètes et des astéroïdes. Entre autres objectifs, le projet enverra un homme et une femme sur la Lune en 2024.
• Jeff Bezos (Amazon), qui souhaite dominer l’exploration spatiale avec son projet Blue Origin, suit sans doute le dossier Artémis de près. Depuis 2016, il aurait alloué environ 5 milliards USD à son projet, soit près du quart du budget total de la NASA.

Aperçu des marchés et des performances depuis le début de l’année
(En devises locales et à la fin de la semaine du lundi 12 au vendredi 16 octobre)

CANADA

Obligations canadiennes
• Marché monétaire T-Bill : +1,32%
• Univers obligataire : +8,07%
• Sous-secteur gouvernemental (fédéral et provinces) : +8,53%
• Sous-secteur gouvernemental de long terme (fédéral et provinces): +11,81%
• Sous-secteur corporatif Investment Grade : +6,92%
• Sous-secteur corporatif High Yield (spéculatif) : +2,89%
Actions canadiennes
• Indice TSX : -3,66%
• Sous-secteur TSX Énergie : -54,21%
• Sous-secteur TSX Financières : -14,55%
• Sous-secteur TSX Technologies : +44,04%

ÉTATS-UNIS

Obligations américaines
• Marché monétaire T-Bill : +0,92%
• Univers obligataire : +6,81%
• Sous-secteur gouvernemental : +8,47%
• Sous-secteur gouvernemental de long terme : +19,83%
• Sous-secteur corporatif Investment Grade : +7,27%
• Sous-secteur corporatif High Yield (spéculatif) : +2,04%
Actions américaines
• Indice S&P500 : +7,83%
• Indice S&P500 Equal Weight : -1,84%
• Indice Dow Jones : +0,24%
• Indice NYSE : -5,35%
• Indice Russell 3000 : +8,39%
• Indice Russell 2000 : -2,08%
• Indice Russell 1000 : +9,12%
• Indice Nasdaq : +30,08%

MONDIAL

Obligations mondiales
• Univers obligataire : +6,21%
• Sous-secteur gouvernemental : +6,53%
• Sous-secteur corporatif Investment Grade : +6,53%
• Sous-secteur corporatif High Yield (spéculatif) : +0,52%
Actions mondiales
• Indice MSCI ACWI (mondial) : +3,16%
• Indice MSCI ACWI excluant les États-Unis : -5,13%
• Indice MSCI World ESG : +3,58%
• Indice CSI 300 (Chine) : +16,97%
• Indice Nikkei 225 (Japon) : -1,04%
• Indice Stoxx 50 (Europe) : -13,34%
• Indice DAX 30 (Allemagne) : -2,57%
• Indice FTSE 100 (UK) : -21,52%
• Indice CAC 40 (France) : -17,43%

AUTRES INDICATEURS

• Dollar américain @ 1,32 CAD (Dollar CAD @ 0,76 USD) : +1,53%
• Indice Bloomberg des matières premières : -8,94%
• Prix du HUC (exposition au pétrole) : 9,46$
• Once d’or @ 1899 USD : +25,18%
• Indice de volatilité VIX : 27,41 (niveau pré-pandémie entre 12 et 15)

Pour toute question ou commentaire, n’hésitez pas à nous contacter.

Bonne semaine!

Votre équipe