Survol économique de la semaine du 1 au 5 février

Publié le

Survol économique

AU CANADA

• Après un rebond économique à la fin 2020 qui faisait suite à la première vague du coronavirus, la Banque du Canada prévoit que l’économie canadienne reculera sur les trois premiers mois de l’année 2021.
• Les conséquences directes des mesures sanitaires et des fermetures frontalières imposées en fin d’année sont devenues évidentes avec un secteur de la fabrication au ralenti en janvier. Le niveau d’activité demeure toutefois légèrement en territoire de croissance.
• Si la dernière semaine de janvier avait affiché des places boursières chancelantes, la première semaine de février a connu une série de cinq journées positives pour le TSX pour ainsi lui redonner un rendement positif depuis le début de l’année.
• Montréal sera l’hôte du premier laboratoire pharmaceutique au pays qui produira plus tard cette année le vaccin de la compagnie Novavax, en attente d’une homologation par les autorités fédérales.
• Le marché de l’emploi a connu un mauvais mois de janvier avec une perte de plus de 200000 emplois, ce qui efface les gains des 5 derniers mois. Les secteurs touchés sont cependant les plus sensibles aux mesures sanitaires et les espoirs de relance demeurent par ailleurs élevés pour l’après-confinement.
• Les taux de faillites des particuliers et des entreprises sont à la baisse à la suite d’aides gouvernementales record. Certains services de syndics s’attendent toutefois à un retour du balancier lorsque l’État se retirera des programmes d’aide. Les dettes reportées accumulées devront éventuellement être honorées.
• L’un des plus grands fonds immobiliers au Canada, Brookfield Properties, a déclaré des pertes de plus de 2 milliards de dollars en 2020. La pandémie a forcé le groupe à revoir la valeur de plusieurs de ses actifs. La compagnie mère, Brookfield Asset Management, pourrait racheter l’entièreté des actions du groupe immobilier.

AUX ÉTATS-UNIS

• Les cas de COVID-19 ont diminué pour la troisième semaine consécutive, une première en plusieurs mois. Pour la première fois, le nombre de personnes vaccinées surpasse le nombre de cas officiellement recensés au pays.
• Comme au Canada, l’activité économique a ralenti aux États-Unis en janvier en conséquence des mesures sanitaires, bien qu’on parle de ralentissement davantage que de contraction.
• Un rapport de l’agence de placement de personnel ADP montrait toutefois que l’emploi a rebondi le mois dernier. L’enthousiasme a été réduit quand les chiffres gouvernementaux révisés ont montré des faiblesses. Près de 10 millions d’emplois manquent toujours pour retrouver le niveau d’avant la pandémie.
• Devant la forte montée des bourses qui se poursuit, la banque Citigroup estime que les marchés seraient au moins 10% surévalués par rapport aux attentes de profits des entreprises. Bank of America avertit quant à elle que, selon son système interne d’analyse des marchés, les niveaux actuels se rapprochent d’un point similaire à la dernière crise financière et qu’un signal de vente est imminent.
• Des entreprises sans profit qui battent à plate couture les indices boursiers, les coquilles corporatives de chèques en blanc appelées SPAC qui ont amassé en 2020 six fois plus de fonds que l’année précédente; des volumes de transactions d’investisseurs amateurs qui battent des records; tout pointe vers la nécessité d’un retour à des niveaux plus raisonnables et rationnels sur les marchés. Mais l’optimisme généralisé demeure dominant, quelles que soient les nouvelles.
• Une mesure du prix payé par les fabricants pour leurs intrants montre le niveau le plus élevé depuis plusieurs années, ce qui se traduit souvent par une augmentation subséquente de l’inflation à terme.
• Les discussions entre Démocrates et Républicains achoppent toujours quant à l’enveloppe à accorder aux nouvelles aides gouvernementales. Près de 1000 milliards de dollars (rien que ça) séparent les deux positions. L’état des finances publiques inquiète les élus plus conservateurs.
• Jeff Bezos quittera la direction générale de son entreprise pour en devenir président exécutif. Le fondateur de l’empire Amazon est l’un des deux hommes les plus riches du monde avec Elon Musk de Tesla. Ils s’échangent la première place selon l’heure de la journée et les mouvements de marché.
• C’est Andy Jassy, responsable de l’important secteur de l’infonuagique (Cloud Computing) qui succédera à Jeff Bezos à la direction générale de la troisième plus grande capitalisation boursière au monde. Les ventes d’Amazon pour le seul dernier trimestre de 2020 se sont élevées à un stratosphérique 125 milliards USD (160 milliards CAD).
• Janet Yellen, Secrétaire au Trésor, souhaite se pencher sur les récents événements de volatilité extrême liés à la spéculation sur certains titres comme Gamestop, AMC ou Blackberry. Elle réunira des membres de la SEC et de la Réserve Fédérale à ce sujet.
• Étonnants (et inquiétants) résultats pour le célèbre Hedge Fund Renaissance Technologies, qui a dévoilé un gain de 76% en 2020 pour son fonds Medallion disponible seulement aux employés et clients privés, alors que ses trois fonds publics ont trébuché et produit respectivement -19%, -32% et -31% de rendement. On serait un régulateur qu’on poserait quelques questions…

À L’INTERNATIONAL

• Toutes les principales places boursières mondiales ont retrouvé des rendements positifs par rapport au premier janvier. Les plus fortes poussées ont porté sur les titres de pays émergents et les titres de plus petite capitalisation.
• Des baisses programmées de production ont contribué à la hausse du prix du pétrole qui se rapproche de ses niveaux pré-pandémie d’il y a un an.
• Trois des principales économies de l’Union européenne ont connu en 2020 leur pire contraction économique depuis la Deuxième Guerre mondiale. L’Allemagne, la France et l’Espagne ont connu des reculs respectifs de -5%, -8% et -11%. La zone euro dans son ensemble a reculé de -7%.
• L’inflation a finalement refait surface en Europe après quelques mois de déflation, dû en partie à une augmentation des coûts de transport et d’expédition.
• Le Royaume-Uni, récemment sorti de l’Union européenne, a formellement déposé une demande d’accession à l’Accord de partenariat transpacifique, auquel participent entre autres le Canada, l’Australie et le Japon.
• Malgré le contexte de pandémie, les Jeux Olympiques de Tokyo sont maintenus et s’ouvriront en juillet. Les spectateurs admis pourront applaudir mais il sera interdit de crier ou de chanter afin de réduire les risques de propagation du coronavirus.

Aperçu des marchés et des performances
Rendements indicatifs depuis le début de l’année au 5 février (en devises locales)

CANADA

Obligations canadiennes (sources : FTSE Russell et S&P Dow Jones)
• Marché monétaire T-Bill : +0,03%
• Univers obligataire : -1,86%
• Sous-secteur gouvernemental (fédéral et provinces) : -2,20%
• Sous-secteur gouvernemental de long terme (fédéral et provinces): -5,24%
• Sous-secteur corporatif Investment Grade : -0,92%
• Sous-secteur corporatif High Yield : +1,34%
• Obligations à rendement réel Inflation Protected : -4,78%
Actions canadiennes (sources : CASIQ et S&P Dow Jones)
• Indice IQ 120 (Québec) : +4,01%
• Indice TSX : +4,03%
• Indice TSX Equal Weight : +5,09%
• Sous-secteur TSX Énergie : +9,03%
• Sous-secteur TSX Financières : +2,53%
• Sous-secteur TSX Technologies : +8,17%
• Sous-secteur TSX Santé : +49,61%

ÉTATS-UNIS

Obligations américaines (source : Bloomberg)
• Marché monétaire T-Bill : +0,02%
• Univers obligataire : -1,11%
• Sous-secteur gouvernemental : -1,58%
• Sous-secteur gouvernemental de long terme : -5,97%
• Sous-secteur corporatif Investment Grade : -1,76%
• Sous-secteur corporatif High Yield : +1,04%
• Obligations à rendement réel Inflation Protected : +0,07%
Actions américaines (sources : S&P Dow Jones et Bloomberg)
• Indice S&P 500 : +3,48%
• Indice S&P 500 Equal Weight : +3,76%
• Sous-secteur S&P 500 Énergie : +12,22%
• Sous-secteur S&P 500 Financières : +4,54%
• Sous-secteur S&P 500 Technologies : +3,87%
• Sous-secteur S&P 500 Santé : +1,79%
• Indice Dow Jones : +1,77%
• Indice NYSE : +1,77%
• Indice Russell 3000 : +4,52%
• Indice Russell 2000 : +13,09%
• Indice Russell 1000 : +3,93%
• Indice Nasdaq : +7,51%

MONDIAL

Obligations mondiales (source : Bloomberg)
• Univers obligataire : -1,61%
• Sous-secteur gouvernemental : -2,07%
• Sous-secteur corporatif Investment Grade : -1,59%
• Sous-secteur corporatif High Yield : +0,48%
Actions mondiales (sources : MSCI et Bloomberg)
• Indice MSCI World pays avancés : +3,10%
• Indice MSCI World pays avancés avec critères ESG : +3,29%
• Indice MSCI ACWI tous pays : +3,76%
• Indice MSCI ACWI tous pays excluant les États-Unis : +3,72%
• Indice MSCI Marchés émergents : +8,06%
• Indice chinois CSI 300 : +5,22%
• Indice japonais Nikkei 225 : +4,86%
• Indice européen Stoxx 50 : +2,90%
• Indice européen S&P 350 : +2,44%
• Indice allemand DAX 30 : +2,46%
• Indice britannique FTSE 100 : +0,45%
• Indice français CAC 40 : +1,94%
• Indice espagnol IBEX 35 : +1,75%

AUTRES INDICATEURS (source : Bloomberg)

• Dollar US @ 1,277 CAD (Dollar CAD @ 0,783 USD) : +0,31%
• Euro @ 1,537 CAD (Dollar CAD @ 0,651 EUR) : -1,16%
• Yuan @ 0,198 CAD (Dollar CAD @ 5,059 CNY) : +1,44%
• Indice Bloomberg mondial des matières premières : +5,67%
• Once d’or @ 1814 USD : -4,44%
• Baril de pétrole WTI (USA) @ 56,85 USD : +17,17%
• Baril de pétrole Brent (Europe) @ 59,34 USD : +14,56%
• Indice de volatilité VIX : 20,87 (niveau pré-pandémie entre 12 et 15)
• Bitcoin @ 38109 USD (au 7 février @ 13h45) : +30,39% (note : -17,77% depuis le 7 janvier)

Bonne semaine!

Votre équipe